Présentation

La mise en place de bases de données de santé représente un investissement important. L’Institut facilite l’utilisation des données de ces bases pour ses membres et les organismes à des fins d’études et de recherches. Il leur apporte également l’expertise nécessaire.

 

Aujourd’hui quatre bases de données sont mises en partage au sein de l’IDS :

 

- Les données de l’Assurance Maladie Obligatoire ;

En savoir plus

 

- Les données hospitalières publiques et privées ;

En savoir plus

 

- Les données comptables des établissements publics de santé ;

En savoir plus

 

- Les données du SNATIH ;

En savoir plus

 

- Les données relatives à la situation financière des établissement privés.

En savoir plus

 

D'autres bases de données vont progressivement être mises en partage au sein de l'IDS :

- Les données sur le handicap ;

En savoir plus

 

- Des échantillons construits à partir de données de l’Assurance Maladie Obligatoire, du Système National des Données Mutualistes et d’autres organismes d’Assurance Maladie Complémentaire.

En savoir plus

 

Enfin, l’IDS favorise la création de nouvelles bases de données, par exemple :

- Une base de données pour évaluer des plans « Cancer » ;

En savoir plus

 

- Une base permettant de quantifier et prévenir un risque sanitaire ;

En savoir plus

 

- Le Système National des Données Mutualistes.

En savoir plus